edith-piafNous avons tous entendus de nombreuses fois la chanson « La Vie en rose ». Elle fait complétement partie de notre patrimoine, et nous allons un peu nous rafraichir la mémoire en revenant quelques instants sur cette chanson de 1946 qui a obtenu un succès international dès sa sortie, et qui constitue aujourd'hui le symbole de la France musicale d'après guerre. Sur une musique de Louis Guglielmi (avec la participation de Marguerite Monnot) et des paroles d’Édith Piaf, cette chanson est (à mon avis) la plus belle chanson d'amour qui a été chantée.

 

 

Quand il me prend dans ses bras

Il me parle tout bas

Je vois la vie en rose...

 

Il fallait simplement avoir le talent d'Edith Piaf pour pouvoir rendre une émotion aussi forte avec des mots aussi simples.

 

louis-armstrongEt si cette chanson figure comme un symbole de la chanson française, c'est grâce à une version magnifique par Louis Armstrong que l'on peut l'inscrire au répertoire du jazz. De (trop) nombreuses reprises par des artistes de tous bords ne nous permettent pas de faire la liste ici de toutes les versions qui ont été enregistrées, mais nous pouvons noter simplement celles de Marlène Dietrich, Yves Montant, Dalida pour les versions chantées françaises. Remarquons Michel Legrand, Stéphane Grappelli, et plus récement Richard Galliano pour les versions jazz.

Et bien naturellement, en guise de symbole a elle seule de toute Édith Piaf, cette chanson figure comme bande originale du film biographique « La Môme », d'Olivier Dahan, interprété par Marion Cottilard en 2007.

 

D'un point de vue musical, la chanson, après une introduction courte (mais très intéressante harmoniquement) sont alternés deux couplets et deux refrains. Les couplets sont chantés rubato, sur un tempo assez libre, avec de nombreux points d'arrêt. Les refrains quant à eux sont mesurés et débutent sur un long accord (de Sol) dont les couleurs changent avec le texte :

 

la-vie-en-rose-partition-refrain

Ces changements de couleurs harmoniques mettent en valeur le dessin mélodique de la voix. Remarquez les sauts de sixte, puis de septièmes au fur et à mesure que la musique avance. Ces sauts d'intervalles contribuent pleinement à l'expression de la mélodie, et si vous êtes amené à chanter cette mélodie, il faudra savoir jouer avec et être très précis. L'effet sera garanti !

 

  • Ecouter La Vie en rose par Édith Piaf :

 

 

 

  • La version par Louis Armstrong (trompette puis voix) est remarquable :

 

 

edith_piaf_au_piano

 

 

 

Cette partition, bien qu'ancienne n'est pas encore dans le domaine public, il est donc illégal de fournir ici la partition. Par contre vous pouvez trouver des versions pour piano très sympathiques chez Noviscore, qui sont adaptés pour 3 niveaux différents (piano facile, standard et difficile). Il est aussi possible d'acheter aussi les relevés exacts de la versions d’Édith Piaf (mélodie + accords + paroles) :

 

 

Et si vous n'avez pas encore le CD, voici un lien pour le commander chez Amazon (ou acheter le mp3 sur Itunes)

 

En espérant vous avoir rafraichi la mémoire !

1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Score 3.12 (86 votes)

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir